Whale watching 2020

Après 3 ans d’absence, il faut bien une pandémie mondiale et un confinement prolongé pour que je me souviennes du site. Et ravi de constater, que malgré mon abandon, il y a pas mal de ciculation dessus! Sympa!

Alors que s’est-il passé durant ces trois années?

Continuer la lecture de Whale watching 2020

Silverhawks

 

Les séries silverhawks et manimal dans les années 80-90, m’avaient fascinées à l’époque! Cette fascination s’est logiquement reporté sur les rapaces qu’elles mettaient à l’honneur. Pendant des années j’étais persuadé de ne trouver aucun rapace sur notre petit paradis insulaire. Continuer la lecture de Silverhawks

Vagabondage

 

Ces derniers temps , il était un peu dur pour moi de m’occuper du blog et donc de le fournir en articles et autres images. Mais ça ne veut pourtant pas dire que pendant ce temps la nature guadeloupéenne était elle aussi en vacances. Entre la fin de la saison de ponte des tortues, avec le plein de tortillons; celle des coraux et l’arrivée en hivernage des oiseaux migrateurs au mois de novembre, il y avait de quoi faire. Continuer la lecture de Vagabondage

à pas de tortues

De Mai à Octobre , il y a des chances qu’en vous promenant, vous tombiez comme moi un matin,  sur de grandes traces allant de la plage vers la mer. Ces traces , en y regardant de plus près, sont de grandes lignes avec  tout du long de petites dépressions régulières. Les preuves ne laissent aucuns doutes sur les responsables de ces « dégradations » du littoral sablonneux. En effet nous avons affaires à des tortues revenues sur leur lieu de naissance, afin d’accomplir le rituel de la reproduction. Ce jour là , je suis tombé sur deux traces fraîches de la nuit précédente, et du sable encore humide qui indiquait la présence du nid. En regardant un peu sur le coté des deux nids, on pouvait deviner la présence d’un troisième plus ancien. Continuer la lecture de à pas de tortues

le retour de manman dlo

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années , le projet de réintroduction du lamantin suit son cours , mené par le parc national de guadeloupe. Cette semaine une étape importante a été franchie, avec l’arrivée ce mardi, de deux individus en provenance de Singapour.Deux mâles « Junior » et « Kai« , sont donc les premiers lamantins à nager dans nos eaux depuis des siècles.

13680104_914850305310121_6756792499640059269_o

Cette nouvelle fait l’effet d’une petite bombe , aussi bien du côté des pros que des anti-réintroduction. En effet le projet de cesse de déchainer les passions. Entre les pros qui considèrent cette première mondiale comme une merveilleuse aventure, et les anti qui entre autre reprochent cette débauche de moyens pour réintroduire une espèce disparue, au dépend des espèces menacées, elles encore présentes. Le débat reste ouvert.

Mais les faits sont là, les animaux sont arrivés en guadeloupe,  Et ont devra faire avec. Il faudra encore quelques années avant de pouvoir tomber sur une manman dlo au détour d’une balade en mer. Car on passe dans une phase , élevage et de reproduction en bassin d’acclimatation ,avant de les relâcher dans la nature.

13988121_914850175310134_9034713584470582809_o

le site d’élevage étant fermé au public, les photos qui illustrent ce petit billet sont issues de la page facebook officielle du parc national que je vous invite à suivre, si le devenir de ces deux bonhommes vous intéresse.

Haut-perché#2 (Bis): le Kio tape la pose

P1050044

Comme pour signifier que  l’article d’hier , qui leurs était consacré , n’avait pas d’assez bonnes photos à leur gout; ce matin des hérons vert ont tapé la pose lors d’une de mes sorties sportives ce matin. Continuer la lecture de Haut-perché#2 (Bis): le Kio tape la pose

Haut perchés #2: Le héron vert aka le KIO

héon vert immature
héron vert immature

« Ou doubout la kon  gwan tcho » ( tu es debout là comme un grand kio) , une phrase que l’on a surement entendu de la bouche de nos anciens si on a vécut un tant soit peu aux Antilles. Le Kio  est comme son cousin le héron garde-bœufs, un oiseau emblématique de nos iles. Après l’aigrette neigeuse dans l’épisode 1, essayons de connaitre un peu mieux un nouvel ami haut-perché!! Continuer la lecture de Haut perchés #2: Le héron vert aka le KIO

Échouage d’une baleine a bec a la désirade

Relais de l’information publiée par l’OMMAG sur sa page facebook: https://www.facebook.com/ommag971/

Échouage d’une baleine à bec à la Désirade, plus de 5 m de longueur, probablement une baleine à bec de Cuvier; il y a déjà eu un échouage de cette espèce à l’anse salabouelle (le moule) en juillet dernier.
C’est une espèce très furtive capable de plongées très profondes, autant sinon plus qu’un cachalot,
La décomposition est très avancée mais on voit très nettement les traces circulaires de morsures de requin très certainement post-mortem.
En cas d’échouage, alertez la Gendarmerie et contactez-nous car il peut s’agir d’un individu que l’on connait.

La grosse masse au centre est la tête détachée des restes du corps; elle a permis l’identification de l’espèce.
Traces très nettes des morsures de requins, les éboueurs des mers

N’hésitez pas à faire remonter toutes vos observations de mammifères marins, a l’ommag!!