Haut perchés épisode 1: L’Aigrette Neigeuse

Aigrette neigeuse ou kio blanc

De longues pattes, des allures de noblesse dans la démarche, ces oiseaux nous offre un spectacle saisissant de grâce, lorsqu’il sont affairés à chercher leur nourriture au bord des étangs, des marres, ou dans nos champs. Les échassiers sont omniprésents dans notre quotidien. Cependant, à n’en pas douter, si je vous demandais de me citer de tête, les échassiers que vous voyez dans l’île, votre réponse serait certainement: le pique-bœufs, le kio, et peut être le grand crabier. Si tel est le cas, alors c’est déjà très bien. Pourtant, cette famille ne se limite pas à ces 3 représentants dans l’archipel. De part leur ressemblance, il y a un amalgame qui se fait entre les espèces. En effet il n’y a rien qui ressemble plus à un oiseau blanc qu’un autre oiseau blanc!! Cet article, et les autres qui suivront sur ce thème auront à faire la lumière sur ces volatiles méconnus. Continuer la lecture de Haut perchés épisode 1: L’Aigrette Neigeuse

Nouvelles en Guadeloupe : Le ReGuaR recherche des bénévoles

Par Albert kok (Travail personnel), via Wikimedia Commons

Vous êtes sur l’archipel guadeloupéen et vous faites vos courses au supermarché ? Vous passez régulièrement devant des ports de pêche ?

Le ReGuaR recherche des personnes volontaires pour le suivi de la vente de requins et de raies sur l’archipel guadeloupéen.

Ce suivi consiste à regarder sur les points de vente de poissons (rayon poisson frais au supermarché, port de pêche,…) s’il y a du requin ou de la raie en vente.
Les passages sur les points de vente peuvent être fréquents (plusieurs fois par semaine) ou moins fréquents (1 fois par mois par exemple) selon vos activités.

Il n’y a aucune obligation, et toute personne intéressée peut y participer : c’est un suivi basé sur les sciences participatives.

Les informations à collectées sont peu nombreuses et ce suivi ne vous prendra que très peu de temps. Les informations recueillies nous permettrons d’avoir une idée plus précise de l’importance de la consommation des requins et des raies sur l’archipel.

Si vous êtes intéressé et/ou si vous souhaitez avoir plus d’informations, contactez-nous (par facebook, par email : contact@reguar.org, par telephone : 0690 08 05 44).

Merci de diffuser ce message aux personnes qui peuvent être intéressées.

source: https://www.facebook.com/reseau.guadeloupe.requin?fref=ts

Le Géant des airs

grand héron en pêche crédits photo: RENIA loic
Grand Héron en pêche crédits photo: RENIA loïc

C’est au détour d’une billebaude sur le littoral Moulien, que j’ai eu la chance et la joie de croiser, cet imposant et majestueux oiseau, qui prenait l’air tranquillement au petit matin. N’étant pas un ornithologue chevronné, j’ai du faire appel à l’expertise de l’association AMAZONA, qui depuis 1998 œuvre pour l’étude et la protection des oiseaux en Guadeloupe, afin d’identifier ce colosse volant. Continuer la lecture de Le Géant des airs

« échouage au Moule » suite

 

By Bardrock (Own work) , via Wikimedia Commons

Suite à l’article sur la baleine échouée au Moule, j’ai été contacté par le sanctuaire AGOA, organisme qui gère l’aire marine protégée dédiée au mammifères marins aux Antilles françaises, afin de corriger une erreur quant à l’identification de l’espèce échouée. il s’agissait en fait d’une baleine à bec de cuvier, et non une baleine à bec de gervais comme dit précédemment.Qui est donc cette autre illustre inconnue?

Chris huh , via Wikimedia Commons

Ziphius cavirostris, surnommée aussi baleine à bec d’oie, est aussi un membre de la famille des ziphiidae pouvant atteindre 6 à 7 mètres de long et peser jusqu’à 7 tonnes. Le corps est gris foncé à marron rougeâtre. les mâles adultes ont la tête blanche, et la blancheur peut continuer sur la région dorsale du cou. Leur bec est plus court que celui des autres baleines à bec.

C’est l’espèce qui a la plus large distribution de part le monde, et est la plus abondante. cependant elle reste discrète et très peu observée. en effet elle est absente seulement des eaux polaires. la baleine a bec de cuvier habituellement observée seule ou en petits groupes d’environ 7 individus. elle mange principalement des calamars, et peut compléter avec des poissons et possiblement des crustacés.

carte de répartition de la baleine à bec de cuvier Pcb21 at the English language Wikipedia , via Wikimedia Common

sources:

http://www.sanctuaire-agoa.fr/Les-echouages/Les-derniers-echouages

National Audubon Society Guide to Marine Mammals of the World (National Audubon Society Field Guide) aux éditions Knopf

http://www.cetaces.org/cetaces/mediterranee/baleine-a-bec-de-cuvier/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_de_Cuvier